Loulou le matou : notre mascotte découvrer l'afpie

Elle est là, la voici notre petite mascotte AFPIE !

Nous sommes tous fiers et heureux de vous présenter nos petits doudous « Loulou le matou »,

nés de la création des mains expertes de Sandrine.

 

Mais avant de vous parler de Loulou, J’aimerai vous évoquer ma rencontre avec cette ravissante maman, blondinette au cœur tendre.

Pour cela il faut que je vous explique : lorsqu’une famille adhère à notre association, c’est tout d’abord avec moi que les parents communiquent. Je suis la présidente de l’AFPIE, une simple maman, je ne suis pas médecin et je n’ai aucune formation en psychologie, je me dirige à l’instinct. A chacun de mes nouveaux contacts, les émotions m’envahissent et les souvenirs remontent. L’arrivée d’un bébé dans notre association, c’est tout d’abord la sensation de me sentir un peu moins seule, de sortir davantage de mon isolement mais c’est aussi la difficulté d’écouter, d’apprendre qui sont ces trop jeunes parents à qui l’on inflige la torture,  de les accompagner érants entre douleur et multiples incompréhensions.

Liv, sa petite fille est alors âgée de quelques mois. Le diagnostic est tombé rapidement et il est peu encourageant car la forme de sa pathologie peut engendrer des troubles autres que pulmonaire. Sandrine le sait, les médecins l’ont mise au parfum…

Depuis le premier appel de Sandrine, ensemble nous redoublons d’espérance et nous regardons l’avenir avec avec optimisme. Tout comme elle, j’aime voir Liv grandir, s’éveiller et s’épanouir. Quand je reçois des photos, j’observe chacune de ses postures et l’annonce de ses progrès même minimes comptent beaucoup pour moi.

Grâce au dynamisme de Sandrine, je garde comme souvenir de ce long séjour hospitalier que l’empreinte indélébile d’un mauvais rêve puis d’une seconde naissance pour Liv, plus douce cette fois : le retour tant attendu dans son foyer et accueillie par toute sa famille. Rien, je n’ai rien raté, rien oublié des mots de Sandrine sur les premiers mois de lutte de son bébé.

 

Je me reconnais souvent dans le discours de toutes mes mamans et particulièrement dans celui de Sandrine car Liv présente une forme sévère de la maladie, comme ma fille ses besoins en oxygène sont PHARAONIQUES ! Nul ne peut imaginer, tant qu’il ne l’a pas vécu, le stress que l’on subit au quotidien en ayant son enfant attaché à une bouteille et savoir que sa vie ne tient qu’à ce petit bout de tuyau… Comme à un fil… De part mon expérience, je lui explique que pour maintenir la progression, la recette est simple et se résume en deux mots : vigilance et patience.

 

Heureusement, Sandrine est une maman alerte, très vive d’esprit, particulièrement enjouée et communicative, avec le papa ils veillent sur leur petit trésor. Liv offre à sa famille qui l’aime et qu’elle aime des sourires et de nombreux petits instants de bonheur. Papa, maman et grande sœur lui apportent toute la douceur d’une présence rassurante et fidèle dont elle a besoin.

Durant nos échanges, nous apprenons à mieux nous connaître, je découvre une femme qui n’est pas seulement douée de facultés d’élocution et d’expression, mais qu’elle est aussi généreuse et qu’elle apprécie faire plaisir par des attentions et des gestes simples car elle est aussi manuelle. Rapidement elle m’évoque l’hôpital, les traitements et ses angoisses comme une zone ombragée mais de plus en plus paisible. Mon ambitieux pari d’instaurer la confiance entre nous et de la rassurer étant sur le point d’aboutir, je lui propose comme pour tous les membres de l’AFPIE, d’associer l’un de ses talents au profit de notre association.

Pour qu’elle s’intègre parfaitement et participe à nos projets associatifs malgré les kilomètres qui nous séparent, à ma demande elle réalise avec minutie le prototype de notre mascotte, qu’elle baptisera « Loulou le matou » en hommage à ma fille qui s’appelle « Lou-Ann ». Quelle bonne surprise j’ai eu en ouvrant le paquet, en découvrant toute excitée ce petit chat aux yeux rigolos et qui se prénomme en bonus « Loulou » ! Ce moment agréable est inoubliable, précieux et ancré dans ma mémoire, il m’aide à tenir bon et à faire face quand j’accueille au bout de mon téléphone une nouvelle famille.

 

 

 

 

Toutes mes mamans à leur façon m’adressent des petits messages avec des « Merci ». J’apprécie qu’elles me surprennent en affichant leur vraie personnalité. Comme tout ce que nous réalisons ensemble, le matou de Sandrine est estampillé à la mode AFPIE et par son originalité et sa fabrication artisanale, il est le porte-parole idéal de notre slogan :

 

« Ensemble, associons nos talents »

Le talent de nos enfants : combatifs tels de vaillants petits soldats,

le talent de nous, parents : présents, rassurants et aimants, 

et le talent de tous les soignants : à notre écoute et tous brillants.

 

De fabrication Française, réalisé exclusivement avec des chutes de tissus, chaque Loulou est unique comme nos enfants !

L’adopter c’est soutenir notre association et tous ses membres en valorisant leurs talents.

C’est à mon tour, Sandrine de te crier un grand Merci pour notre amitié, ton drôle de talent et pour m’avoir confié Loulou !